Racailles

Assis, il ne fait que calculer
Il scrute tel un pirate l’île au trésor.
Toutes ses nuits, son âme ne vibre que pour ce rêve
Collectionner les caisses onéreuses
Boire le champagne à chaque repas
Vivre dans un château de marbre
Pendant que son peuple soupir l’esprit gelé par la faim.
Et l’Occident est pris pour cible
On l’accuse de tous nos maux.

Bon nègre, ses recettes nourrissent les coffres forts lointains.
Ses infrastructures palissent défigurées par les ravages du temps
Mais …qu’importe!
On accuse le toubab de tous nos maux
Comme Adam l’a fait pour Eve.

Il instaure des monarchies présidentielles
Muselle tout sur son passage.
Et c’est l’Occident qu’on accuse de la pourriture de notre Afrique.
OH toi nègre ! Libère-toi
Toi-même de tes propres démons.
Qu’attends-tu du baiser de Judas?

 
Lien à la traduction italienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *