Debout mon Afrique

(Ce poème a obtenu le 3ème prix au Festival International de poésie FESTIPO en Côte d’Ivoire en 1986)

Les canons se sont tus
Au Burkina-Faso au Kenya au Mali
Au Djibouti au Tchad au Togo en Somalie
En République Démocratique du Congo en Libye Les frères ennemis s’embrassent
L’Afrique se reconstruit
Oui la paix enfin la paix
Africains nous le sommes
Avant d’être du nord ou du sud
Musulmans chrétiens ou animistes
Demain les générations nouvelles
De gloire te couvriront
Alors les cieux de tes enfants Afrique
S’illumineront du soleil splendide de la liberté
Debout mon peuple comme un seul homme
Qu’il est agréable de vivre en frère
Sous le chaud soleil d’Afrique
Toi qui luttes pour l’indivision
Et pour l’unité dans la diversité
Ton peuple te couvre de bénédiction
Avance sur le sentier de l’humanité L’Afrique dit non aux coups de canons
Non à la mort violente non aux dissensions
Non à la dictature non à l’oppression
Non à la famine non aux désarrois
Alors retentiront des cantiques de joie L’hymne de la paix retrouvée
Par mon peuple bien-aimé
Notre calvaire désormais au passé
Emmuré dans les ténèbres de notre mémoire
S’évapore dans un souffle purificateur
Alors pour tous brille un rayon enchanteur
Quand sur l’Afrique resplendissante
Fièrement se dresse un ciel de verdure
Mon cœur desséché renaît
Loin du spectre de la déchéance
Vaillants peuples d’Afrique
Dignes citoyens du continent béni
La victoire couronne vos efforts
Vivez à jamais prospères et unis
Dans la paix mon Afrique debout

 
Lien à la traduction italienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *